La boue au ventre

Conception d’une série de 3 webdocumentaires sur les camps de migrants de Grande-Synthe. Reportage de Charlotte Boitiaux et Mahdi Chebil

 

chap1> La boue au ventre : deux jours d’immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe (1/2)

Entre 2 500 et 3 000 personnes en attente d’un passage pour l’Angleterre campent actuellement à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à moins de 40 km de Calais. Ce sont très majoritairement des Kurdes, en provenance d’Irak. Depuis le début de l’hiver, ils survivent sous des bâches, dans le froid, la boue et l’indignité.

 

chap2> La boue au ventre : dans le premier camp humanitaire de France (2/2)

Pour la première fois en France, un camp humanitaire a été construit selon les normes internationales définies par l’ONU (HCR). Érigé en début d’année par Médecins sans frontières (MSF) dans la ville de Grande-Synthe, à quelques kilomètres de Calais, il abrite plus d’un millier de migrants qui survivaient jusqu’alors dans un bidonville voisin particulièrement insalubre.

 

chap3> Le deuxième exode : La France se divise sur l’accueil des migrants de Calais

Quelque 9 000 migrants de la « jungle » de Calais prennent progressivement le chemin des campagnes françaises. Dans certains villages, la colère et la peur gagnent du terrain, mais la solidarité aussi. Reportage en Auvergne.